Pour Martin

Photo Giroux Martin

On entend beaucoup parler de l’autisme ces temps-ci. Le fait que la Fondation de Véronique Cloutier et de Louis Morissette ait choisi de porter la cause à bout de bras aide à sensibiliser la population. Personnellement, c’est en faisant ce défi que j’ai mieux compris cette maladie. Bien sûr, j’en avais entendu parler avant, mais je n’avais pas mesuré toute l’ampleur du problème… Au Québec, on estime à 1,4% de la population qui serait atteinte du spectre de l’autisme. C’est surprenant et préoccupant.

J’ai lu beaucoup, j’ai fouillé, j’ai cherché à comprendre et j’ai eu envie de parler à des parents d’enfants autistes. J’ai fait la rencontre de Gary, un papa extraordinaire qui dédie sa vie à son fils autiste, Nuno, maintenant âgé de 17 ans. Nuno est non-verbal. Gary m’a raconté que son principal combat a toujours été d’aider son fils à communiquer, à exprimer ses désirs et ses besoins. Il dit que l’aide professionnelle est essentielle, primordiale, même vitale pour arriver à des résultats. Gary a la chance d’avoir les moyens d’offrir à son fils tous les soins dont il a besoin, ce qui n’est pas le cas des parents d’enfants autistes qui se tournent vers la Fondation Noël au printemps. Ces familles peinent à joindre les deux bouts et leur désir de voir leurs enfants s’épanouir est souvent une source profonde de frustration, faute de moyens et d’accès aux ressources.

En ce moment, je pédale pour Martin. Ce p’tit bonhomme attachant a 7 ans. Il est autiste et ses besoins sont grands. Sa maman, Suzanne, est monoparentale et elle vient d’apprendre que son autre fils, âgé de 5 ans, est lui aussi atteint du spectre de l’autisme. Suzanne en a plein les bras. Elle ne peut pas travailler et elle a besoin de support. L’an dernier, Martin a reçu l’aide d’une autre fondation et il a bénéficié de traitements en orthophonie et en ergothérapie. Il a fait des progrès extraordinaires, mais le combat n’est pas gagné, il a besoin de continuer ses suivis. La Fondation Noël au printemps offrira de nouveaux traitements à Martin cette année. Si vous saviez à quel point le courage de cet enfant m’inspire et me donne envie de me dépasser. Je pédale tous les jours. J’ai augmenté mes distances quotidiennes. Comble de bonheur, vous êtes au rendez-vous et vos dons sont tellement généreux ! Au moment d’écrire ces lignes, j’approche les 3 000 km parcourus et j’ai amassé 3 030 $. Pour Martin et pour tous les autres enfants malades, merci de donner. Pour faire un don, cliquez ici

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s