Le combat de Yanis

Il y a quelques jours, j’ai atteint la mi-parcours de mon défi. Grande étape! Pédaler tous les jours me demande beaucoup de rigueur et de discipline et je suis fière d’avoir franchi la barre des 5 000 km parcourus. Je me rappelle ma toute première course, le 16 janvier 2018. Quand je suis descendue de mon vélo, le souffle court, complètement détrempée, j’avais parcouru 43 km. Il me restait donc un titanesque 9 657 km à pédaler. Je me souviens du vertige que j’ai eu. J’ai compris que j’allais en passer du temps sur mon vélo cette année! « Un kilomètre à la fois » est devenu mon mantra et la mi-parcours, mon premier réel objectif. Quand je l’ai atteint, il y a quelques jours, j’ai eu une bouffée d’émotions en pensant à tous les gens qui m’ont encouragée jusqu’à maintenant et aux familles qui ont reçu cette aide financière si importante pour elles. La distance que j’ai parcourue jusqu’à maintenant représente un aller simple Montréal-Vancouver. Je prends maintenant la route du retour, direction maison!

Derdour Yanis

Pendant les prochaines semaines, je pédalerai pour Yanis, un petit garçon de trois ans qui est atteint de paralysie cérébrale qui affecte ses membres inférieurs. Il vit avec sa maman, Naïma, et n’a ni frère, ni sœur. J’ai eu envie de mieux comprendre ce que Yanis vit au quotidien et j’ai fait quelques recherches. J’ai appris que la paralysie cérébrale touche 17 millions de personnes dans le monde et qu’au Québec, plus de 20 000 cas ont été recensés. Mes lectures m’ont permis de comprendre que la paralysie cérébrale est causée par des lésions irréversibles au cerveau. Ces lésions entraînent des difficultés de mouvement et sont souvent accompagnées de troubles cognitifs. Les causes sont multiples. Certaines études parlent de cas d’infection durant la grossesse, de naissance prématurée, d’accouchement avec complications, de maladies durant les premiers mois de vie, mais malheureusement, dans 40% des cas, les causes demeurent inconnues.  La gravité de la maladie varie d’un individu à l’autre. Certains enfants présentent un trouble moteur isolé et vont réussir à apprendre à marcher en ne boitant que légèrement alors que d’autres seront cloués à un fauteuil roulant pour la vie.

Dans le cas du petit Yanis, il y a de l’espoir. Il ne marche pas. Pas encore du moins. Il a besoin d’orthèses et se déplace seulement avec un appui. Il a reçu des séances de physiothérapie qui ont grandement amélioré son état. Les intervenants qui épaulent cette petite famille reconnaissent qu’une augmentation du nombre de séances de physiothérapie et d’ergothérapie auraient un impact très positif sur le développement moteur du petit. Le but ultime serait qu’il puisse éventuellement marcher seul. La mère de Yanis s’occupe de lui à temps plein. Elle est seule et ne peut pas travailler. Il est tout simplement impossible pour elle de débourser pour des soins supplémentaires. Elle n’a pas cet argent. Elle a fait appel à la Fondation Noël au printemps pour recevoir de l’aide et son dossier a été retenu. Je suis extrêmement touchée de pédaler pour Yanis en ce moment. C’est avec le cœur gonflé d’espoir que je pédale chaque jour. Je souhaite plus que tout amasser l’argent nécessaire pour que le petit puisse recevoir les soins dont il a besoin. Merci de m’encourager, merci de m’aider à aider cette famille, pour faire un don, cliquez ici.

Au moment d’écrire ces lignes, j’ai pédalé 5 155 km et j’ai amassé 6 300$. Je ne lâche pas. Mille mercis pour vos généreux dons!

__________________________________

Sources
https://santecheznous.com/condition/getcondition/paralysie-cerebrale
https://www.fondationparalysiecerebrale.org/quest-ce-que-la-paralysie-cerebrale
http://paralysiecerebrale.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires sur “Le combat de Yanis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s