Philippe

Je n’ai pas publié de blogue depuis quelques semaines, mais je continue à pédaler, sans relâche. C’est la haute-saison en Estrie et il y a beaucoup d’achalandage à ma galerie d’art; les journées de travail sont souvent longues et exigeantes, mais je garde le cap. Je monte sur mon vélo de spinning presque chaque jour. Une côte à la fois, je pédale avec assurance, je donne tout ce que j’ai dans le ventre, en prenant soin de ne pas me blesser. Je suis contente de mes progrès en endurance et à l’effort. Je sens que mon corps se transforme, je suis de plus en plus solide sur mon vélo. Je le vois dans mes statistiques d’après-course, c’est très motivant. En juin, j’ai pédalé 1 010 kilomètres et en juillet, 941 kilomètres. J’ai eu un petit moment de découragement il y a quelques semaines, mon énergie était basse, il faisait chaud, je dormais mal et j’avais de la difficulté à faire mon kilométrage en me levant le matin. J’ai donc décidé de pédaler le soir, après le travail. Ça m’a beaucoup aidé. Tout va bien maintenant. Je me sens en pleine forme, aucun bobo ni blessure. Hier, j’ai franchi la barre des 6 750 kilomètres. Il m’en reste 2 950. Je suis un peu en avance sur mon horaire. Comble de bonheur, ma levée de fonds va bien aussi. À ce jour, j’ai amassé 7 300 $ en don. Merci du fond du cœur à tous ceux qui m’ont encouragée. Merci la vie!

Limoges Philippe

En ce moment, je pédale pour Philippe, un adolescent atteint d’un trouble du spectre de l’autisme sévère. Sa mère, Chantal, a déposé une demande à la Fondation Noël au printemps pour avoir de l’aide pour offrir un iPad à son fils. C’est avec les yeux remplis de larmes que j’ai terminé la lecture de cette demande. Chantal raconte les difficultés de son enfant avec beaucoup de transparence et de tendresse. Philippe aura 16 ans dans quelques jours. Il est non-verbal, aux couches, il ne sait ni lire ni écrire et ne s’habille pas seul. Ses jeux sont limités, il aime vider et remplir des pots de plastique avec des brindilles de laine. Il aime l’eau et adore prendre son bain. Il le prend 3 à 10 fois par jour. Il aime aller à l’école et faire des casse-têtes. À l’école qu’il fréquente, il utilise un iPad et de nombreuses applications l’aident à communiquer et à interagir. Le iPad est un outil extrêmement efficace pour développer l’intérêt de Philippe. Il découvre de la nouvelle musique, des jeux et apprend à chercher, à fouiller. Il s’ouvre au monde. Il serait formidable qu’il ait accès à un iPad chez lui, à la maison, mais sa mère n’a tout simplement pas les moyens de lui en offrir un. Chantal ne travaille pas. Elle s’occupe de son fils à temps plein depuis seize ans. Le revenu familial est entièrement et complètement consacré au nécessaire…

La Fondation Noël au printemps a retenu la demande de cette petite famille. Le courage et la résilience de Chantal m’ont beaucoup inspirée dans les derniers jours. Pour cette maman au cœur plus grand que nature, et pour Philippe, pour qu’il puisse continuer à se développer, merci de donner. Merci de m’encourager. Merci de m’aider à aider cette famille. Ensemble, on peut faire une différence! Pour faire un don, cliquez ici.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s