L’histoire d’Émile

Photo Laurier Emile

Émile a 7 ans. Un beau petit bonhomme attachant au sourire irrésistible. Émile est atteint de quadriparésie spastique, qui se résume en une faiblesse dans les bras et les jambes, accompagnée de spasmes. Il souffre également d’asthme, de déficience intellectuelle et d’un trouble du spectre de l’autisme. Il doit être alimenté avec une pompe à gavage, plusieurs fois par jour et par nuit.

Vous vous en doutez, s’occuper d’Émile est un travail à temps plein. Sa maman y consacre tout son temps et tout son amour et elle peine à joindre les deux bouts. Le revenu familial est très modeste. Elle a fait appel à la Fondation Noël au Printemps pour recevoir de l’aide pour acheter une deuxième pompe à gavage pour son fils. Voici son histoire :

Pendant plusieurs années, la mère d’Émile, Annie, a cherché des ressources pour l’aider à s’occuper de son fils. Elle avait besoin d’un peu de répit. Toutes les portes où elle frappait restaient désespérément fermées. Aucun organisme n’était en mesure de lui offrir le support nécessaire. On lui répondait tout le temps que la condition de son fils demande beaucoup trop de soins, autant physiques, que psychologiques. Annie a finalement trouvé une ressource qui ne s’occupe que d’adultes handicapés, mais qui a tout de même accepté de prendre Émile une fin de semaine sur deux, ainsi que pendant les congés scolaires et à mi-temps pendant la période estivale. Les séjours d’Émile à ce centre demandent beaucoup d’organisation. La liste des soins est longue et le gavage n’est pas simple. La pompe à gavage d’Émile se promène de la maison au centre de répit et il risque donc d’y avoir des erreurs de programmation parce qu’il faut réajuster le volume plusieurs fois par jour. Les erreurs (et malheureusement, il y en a eu) ont des répercussions importantes sur les troubles digestifs du petit.

L’équipe de professionnels qui s’occupe d’Émile reconnait qu’il serait beaucoup plus simple et sécuritaire qu’une deuxième pompe à gavage soit installée en permanence au centre de répit. Malheureusement, ce nouvel équipement n’est pas fourni puisqu’Émile en a déjà une à la maison. La pompe coûte 3 700$, un montant astronomique pour Annie. La Fondation Noël au Printemps a retenu la demande de cette famille. En 2018, grâce aux activités de levée de Fonds, Émile et plusieurs autres enfants dans le besoin recevront un support inestimable. Pour ma part, je continue de pédaler pour eux. Tous les dons sont importants.  Ensemble, on peut faire une différence. Merci de faire un don et de m’encourager dans ce beau défi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s